Partager sur

Quelles sont les origines de l’architecture bordelaise ?


Publié le 14 février 2018

La belle endormie, comme on l’a souvent nommée, renait de ses cendres depuis quelques années. En effet, la ville de Bordeaux s’est tournée vers l’avenir grâce à de nombreux travaux entrepris pour l’embellir et redonner à son cœur historique toute sa valeur. Il était dommage de cacher de si beaux joyaux sous une couche de noirceur, installée au fil des siècles ! Désormais au détour d’une rue ou d’un cours, on peut découvrir ou re-découvrir l’architecture bordelaise de sa période classique jusqu’à aujourd’hui avec le nouveau pont ultra moderne Chaban Delmas.

Une ville historique

L’histoire architecturale de la ville de Bordeaux remonte au début du 17ème siècle avec une période classique qui a su imposer un style baroque à la ville. On peut l’apercevoir notamment avec Hôtel Raguenau (71, rue du Loup). Pourtant c’est au cours du 18ème siècle que la plupart des bâtiments que l’on reconnait à Bordeaux ont vu le jour, et notamment la configuration en Porte et Cours, instaurée par l’Intendant Tourny (Porte Dijeaux, Porte de la Monnaie, Cours de l’intendance…).

Cette époque est marquée par l’architecture que l’on peut retrouver aux abords des quais (place de la Bourse notamment) mais aussi dans le quartier de l’hôtel de ville. Le 18ème siècle est aussi celui qui donnera naissance aux espaces verts, comme le Jardin Public, afin que la population bordelaise puisse flâner et se rencontrer au détour d’un lac ou d’un pont.

Au cours des 19ème et 20ème siècles, les voyageurs étrangers et les négociants en vin venus des quatre coins de l’Europe apportent avec eux des influences Rococo et Baroque que l’on peut retrouver sur certaines maisons du centre ville.

Sachez que le centre historique est patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juin 2007.

Pour plus d’information sur l’architecture bordelaise, rendez-vous sur le site du tourisme à Bordeaux.

Nous suivre sur